Aide Posteo Thèmes de l'aide Article

Mot(s)-clé(s) de l'article : Spam

Comment fonctionne le filtre anti-spam de Posteo ?

Comme beaucoup d’autres fournisseurs de messagerie, Posteo effectue le classement des spams à l’aide d’un système de notation par points. Notre filtre anti-spam contrôle chaque message entrant selon certains critères et attribue des « points ». Le serveur d’envoi et certains critères techniques sont décisifs, tandis que le contenu est moins important. Si un message atteint un grand nombre de points, il est classé en tant que spam et la réception est refusée. S’il atteint un petit nombre de points, il est accepté et transmis au destinataire.

Que se passe-t-il quand un message est classé en tant que spam ?

Si le filtre classe un message en tant que spam, celui-ci n’est pas accepté. Le destinataire est alors informé que la réception de l’e-mail a été refusée. Il n’existe pas de dossier « Courrier indésirable » chez Posteo.

Notre filtre anti-spam est très efficace. Ce n’est que très rarement qu’un message est classé en tant que spam par erreur. Si cela arrive néanmoins, l’expéditeur est immédiatement averti par son serveur que notre serveur a refusé la reception de son message. Il peut alors essayer de remédier à la cause du classement en tant que spam, ou alors de contacter le destinataire par d’autres moyens.

Grâce à ce procédé, nous évitons que des e-mails se perdent.
Souvent, on ne s’aperçoit pas des « vrais » messages qui parviennent dans le dossier « Courrier indésirable ». Par ailleurs, certains fournisseurs effacent automatiquement les messages des dossiers spam après quelque temps. C’est pour cela que des e-mails sont régulièrement « perdus » à cause des dossiers « Courrier indésirable » : l’expéditeur croit que son e-mail a été envoyé normalement et lu. Pourtant, le destinataire ne l’a pas vu dans son dossier spam et l’e-mail a été effacé automatiquement par le fournisseur quelque temps après.

En outre, nous avons décidé de gérer nos filtres spam de façon centrale. Le filtre ne peut donc pas être modifié par les utilisateurs. Nous avons choisi cette option car souvent, les utilisateurs classent des messages non désirés en tant que spam (par exemple des newsletters, des notifications ou de la publicité). Pourtant, ceux-ci n’appartiennent pas à la catégorie spam au sens strict du terme. Vous avez la possibilité d’ajouter vos propres filtres à notre filtre central pour les messages d’expéditeurs indésirables.